Église

L’église Sainte Amélie est de type Dom Bellot, du nom de cet architecte et moine bénédictin né à Paris au 19e siècle mais ayant aussi résidé au Québec et qui s’inspire de l’époque du Moyen âge. Comme à l’époque de la technique médiévale, Dom Bellot construit des églises dans lesquels les matériaux sont autant utilisés pour monter la structure que pour signer la décoration du bâtiment. Il travaille souvent avec des matériaux simples et signe des églises aux structures apparentes aux arcs paraboliques reposant sur des piliers très écartés qui laissent l’autel visible de partout.

Église Sainte Amélie

L’église Sainte-Amélie se veut une magnifique construction à structure d’acier qui présente des murs extérieurs magnifiquement recouverts de granit rose de la Côte-Nord. Elle est bâtie sur une cage d’acier de plus de 55 mètres de longueur par une vingtaine de mètres de largeur. Montée sur des poutres de fer chevillées par des essaims de boulons bardés d’écrous, l’armature de l’église pourra braver les siècles. À l’intérieur, ses grandes arches en bois ainsi que les fresques peintes sur les murs et au plafond sont à couper le souffle.

L’église Sainte Amélie compte en effet sur un ensemble de fresques magnifiques signées par l’artiste Guido Nincheri. Aujourd’hui encore, la qualité artistique de ces fresques est reconnue mondialement. La superficie occupée par les fresques de l’église Sainte Amélie est 5 fois plus importante que celle de la chapelle Sixtine de Rome.